Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 03 juin 2010

Sex and the city 2

Que passe-t-il après avoir dit « Oui » ? Pour répondre à cette question, j'ai eu la chance d'être invitée à l'avant première du film Sex and the city 2.

Nous retrouvons donc Carrie, Samantha, Miranda et Charlotte à New York, mais surtout en vadrouille à Abu-Dhabi, plus glamour, plus mode, plus soleil, plus luxueux, plus exotique, plus drôle que le premier aussi.

Je manque peut être d'impartialité, j'étais déjà très fan de la série d'HBO, j'ai aimé le numéro 1, j'ai adoré le 2.

Enfin, il ne faut pas non plus oublier que c'est évidemment pas l'histoire de l'année. Le suspens est pas gigantesque, l'histoire est pas transcendante, mais on sort de là avec une envie folle de sortir boire un verre avec ses copines, d'acheter des nouvelles chaussures et de faire tourner l'économie.

 


Alors évidemment, messieurs, vous allez probablement vous faire guet-appenisés par vos adorables conjointes. Evidemment, ça ne va probablement pas vous plaire. Evidemment, ça n'a pas été écrit pour vous !

Quand je vais voir l'attaque du métro 123 je pleure d'ennuie, pareil pour les garçons hétéro de 56 ans qui vont voir Sex & The city, c'est pas fait pour eux quoi

Ce film est sans conteste l'un des films les plus estampillé gonzesse que nous a offert le cinéma américain depuis Sex and The City (1), une ôde au luxe, c'est un film pétillant et glamour comme du Cristal Roederer qui prône le futil et l'artificiel, où l'importance se résume à une coupe de cheveux, pas toujours réussie, la coupe que porte Carrie au marriage de Stanford, mais aussi l'amitié et l'amour comme seul et unique "way of life" à avoir. Alors en ce qui me concerne, c'est toujours et encore le meilleur moyen de me faire rêver, vibrer et rire. Ce film vous emporte très bien dans ce monde là. A vous de savoir ce que vous voulez avant d'aller le voir.

Mais je le répète, c'est totalement "girly", féminin, fais pas des femmes pours des femmes, un film qui nous fait découvrir ou redécouvrir un univers voluptueux et très plaisant.

sex-and-the-city-2-de-michael-patrick-king-4650343jmete.jpg

Commentaires

Je plussoie ton analyse sista.

On est tout comme elles sauf quand c'est l'économie qui nous fait tourner et non le contraire.

Écrit par : Fanny | jeudi, 03 juin 2010

Une reference de sujet, perso, j en redemande merci bien.

Écrit par : paris sportif | mardi, 27 mai 2014

Les commentaires sont fermés.